le-blog-indispensable.fr
Image default
Santé

Polypes colorectaux (du côlon) : définition, cause, symptômes, traitement

Les polypes du côlon, également appelés polypes colorectaux, sont des croissances qui apparaissent à la surface du gros intestin, ou côlon. Vous pouvez avoir plus d’un polype, et ils peuvent être plats ou surélevés, bénins ou cancéreux. Selon l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales (National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases), les polypes qui sont plats ont plus de chances d’être cancéreux que ceux qui sont surélevés. (NIDDK)

Bien que les polypes puissent être indicateurs de cancer colorectal, il est important de distinguer ces deux pathologies : les personnes qui ont des polypes ne développent pas nécessairement un cancer du côlon. Toutefois, le retrait de polypes potentiellement cancéreux peut réduire votre risque de développer un cancer colorectal.

Causes et risques

Causes et risques

Les médecins ne sont pas sûrs de savoir ce qui cause les polypes colorectaux. Lorsque les polypes sont cancéreux, ils peuvent être liés au cancer du côlon bien que cela ne soit pas la cause unique des polypes.

Toutefois, on pense que la présence de certains facteurs de risque et la pratique de comportements malsains peuvent encourager les polypes colorectaux.

Vous pouvez présenter un risque plus élevé si :

  • vous avez des antécédents familiaux de polypes ou de cancer colorectal ;
  • vous avez déjà eu des polypes auparavant ;
  • vous avez eu un cancer des ovaires ou de l’utérus avant l’âge de 50 ans ;
  • vous avez 50 ans ou plus.

Les comportements malsains qui peuvent contribuer au développement de polypes colorectaux incluent :

  • tabagisme ;
  • surcharge pondérale ;
  • consommation d’alcool ;
  • manque d’exercice physique ;
  • alimentation riche en matières grasses.

En apportant des modifications à votre mode de vie pour changer ces comportements, vous pourrez réduire votre risque. Par ailleurs, la prise régulière d’une faible dose d’aspirine et l’ajout de calcium à votre alimentation peuvent aider à prévenir les polypes. Votre médecin pourra avoir d’autres suggestions pour réduire votre risque.

Symptômes

Les symptômes des polypes colorectaux varient. Il est possible que vous n’ayez aucun symptôme. Parfois, vous ne saurez pas que vous avez un polype jusqu’à ce qu’un médecin le découvre au cours d’un examen physique ou au cours de tests pour d’autres pathologies. Toutefois, certains symptômes clairs peuvent inclure :

  • sang dans les selles ;
  • diarrhée ou constipation qui dure plus d’une semaine ;
  • saignement anal.

Si vous constatez du sang sur le papier toilette ou dans vos sous-vêtements après avoir été à la selle, cela peut indiquer un saignement anal. Si vous avez du sang dans les selles, celles-ci peuvent sembler noires ou avoir des filaments rouges.

Diagnostic et traitement

Diagnostic et traitement

Votre médecin pourra avoir recours à une série d’examens pour découvrir si vous avez des polypes colorectaux. Notamment :

  • Coloscopie ou colonoscopie – une caméra fixée au bout d’un tube flexible est introduite par l’anus pour observer le rectum et le côlon ;
  • sigmoïdoscopie – examen similaire à la coloscopie mais qui ne montre que le rectum et la partie inférieure du côlon ;
  • lavement baryté – radiographie du côlon réalisé après l’injection de baryum, permettant d’obtenir des images plus claires ;
  • tomodensitométrie – un tube muni d’une caméra, une radiographie et des ordinateurs travaillant ensemble pour créer des images du gros intestin ; Cela s’appelle parfois une coloscopie virtuelle.
  • analyse de selles.

L’une des interventions effectuées pour confirmer un diagnostic de polypes colorectaux est la même que celle utilisée pour les traiter. Les polypes sont retirés au cours de la coloscopie. Le tube de la coloscopie est muni d’un outil de retrait des polypes en plus de la caméra. Le médecin retire généralement tous les polypes qu’il trouve au fur et à mesure qu’il vérifie le gros intestin. Les polypes sont ensuite testés pour voir s’ils sont cancéreux à moins que votre médecin n’ait déjà déterminé qu’ils étaient bénins.

Rétablissement

Les polypes colorectaux sont généralement non cancéreux et ils sont considérés comme sans danger. Le retrait de polypes peut réduire ou éliminer tous symptômes associés que vous pouvez connaître et peut aider à prévenir le cancer colorectal à l’avenir. Les symptômes gênants peuvent indiquer une pathologie plus grave, tel qu’un cancer colorectal. Après le retrait des polypes, votre médecin vous recommandera de vous faire examiner régulièrement.

Related Articles

Transit oeso-gastro-duodénal et dans l’intestin grêle : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Protéinogramme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mycose et champignon sur le gland chez l’homme

Irene