le-blog-indispensable.fr
Image default
Bien-être

La phobie du dentiste

La phobie du dentiste représente un sérieux danger pour vos dents.

Car plus vous éviterez la salle du toubib, plus votre denture risque d’en pâtir.

Vous souffrez de cette phobie ?

J’ai une bonne nouvelle pour vous : aujourd’hui, l’hypnose intègre la salle du dentiste.

Phobie du dentiste : l’hypnose pendant les soins…

Et elle va vous aider à vous détendre et à soulager toute douleur…

Phobie du dentiste, l’hypnose pour se détendre

Et oui ! Ayant intégré les salles d’opération depuis longtemps, l’hypnose fait son entrée dans la stomatologie.

Et elle rend de grands services aussi bien aux dentistes qu’aux patients.

Avant et pendant les soins, l’hypnose permet effectivement à ces derniers de se sentir bien, de se détendre entièrement.

En parallèle, elle facilite le travail du spécialiste.

Car elle détend tous les muscles du patient, y compris ceux du visage et des mâchoires.

Résultat : les soins sont mieux faits, mais vite faits !

Phobie du dentiste, l’hypnose pour ne plus avoir peur

Le but premier de l’hypnose est de vous faire « oublier » votre peur du dentiste.

Dans la salle de consultation en effet, elle n’essaiera pas de vous guérir. Même si elle peut le faire !

Son objectif est de vous aider à avoir moins peur, voire à faire totalement fi de votre angoisse et ce, lorsque les soins débuteront.

Comment ?

En vous dissociant complètement du moment présent.

Autrement dit, en faisant taire la partie consciente de votre mental.

Résultat : les soins seront faits avant même que vous ne vous en rendiez compte !

Phobie du dentiste, l’hypnose pour soulager la douleur

Comme je vous l’ai dit dans cet article :

« Hypno analgésie ou l’hypnose pour réduire la douleur… »

Grâce à des suggestions précises, l’hypnose peut agir sur la perception, le ressentir et le niveau de la douleur.

Autrement dit, elle peut diminuer, soulager voire supprimer la douleur.

Résultat : vous aurez moins mal, les visites chez le dentiste seront plus fréquentes.

Digitalart © freedigitalphotos.net

La phobie du dentiste est une pathologie réelle, touchant de nombreux Français.

Elle est caractérisée par une peur intense des chirurgiens-dentistes.

L’ampleur de cette peur est telle que le phobique ne se soigne plus les dents pour éviter les consultations.

La phobie du dentiste : Plus jamais peur du dentiste !

Vous avez la phobie du dentiste ? Pas de panique ! Ça se soigne…

La phobie du dentiste : Pourquoi cette peur irrationnelle ?

La peur du dentiste est souvent liée à un souvenir, lui-même associé à une grosse frayeur.

Ce souvenir vient souvent d’une expérience traumatisante vécue par le patient.

Refoulé dans l’inconscient dans la plupart des cas, parfois, il se rappelle très bien de l’origine de sa phobie.

Ainsi, chaque fois que le phobique se retrouve dans une situation similaire, un processus inconscient est déclenché : La peur refait surface.

L’intensité de cette dernière dépend de la terreur ressentie au moment du traumatisme et/ou de l’âge du patient lorsque ça s’est passé.

La phobie du dentiste : L’hypnothérapie pour vaincre la peur

L’hypnose est souvent utilisée pour traiter les phobies, la peur du dentiste ne fait pas exception à cette règle.

Comme pour n’importe quelle phobie, il s’agit d’un processus inconscient qui associe le souvenir et l’émotion qui y est rattaché.

Pour vaincre la phobie du dentiste, il faut donc dissocier ces deux facteurs.

Pour cela, l’hypnothérapie va tout d’abord identifier l’évènement originel. Elle va ensuite procéder à une restructuration mémorielle et va libérer la charge émotionnelle.

Avec l’hypnose, il est aussi possible d’effectuer une désensibilisation inconsciente même si l’évènement déclencheur n’est pas défini.

La phobie du dentiste : La TCC pour traiter la peur du dentiste

La thérapie cognitivo-comportementale est le traitement par excellence contre les phobies.

Pour soigner la phobie du dentiste, elle va :

  • Analyser la peur du phobique (ses raisons, son origine…)
  • Procéder à une correction cognitive (croyances, pensées, émotions…)
  • Désensibiliser le patient en le mettant face à sa peur (habituation et exposition progressive)

Découvrez aussi : « Soigner la phobie sociale : C’est possible grâce au TCC… ».

Gregory © freedigitalphotos.net

Related Articles

Zoom sur les micronutriments

Claude

Stopper saignement de nez de l’enfant avec l’hypnose…

Irene

La therapie conjugale est toujours sujet à controverse. Est-elle vraiment nécessaire ?

Irene