le-blog-indispensable.fr
Image default
Santé

Vertiges et troubles associés au vertige : définition, cause, symptômes, traitement

Le vertige est l’un des motifs de consultation médicale les plus courants. Il s’agit de la sensation de bouger quand vous ne bougez pas. Il peut s’agir également de la sensation que les choses qui vous entourent bougent quand tel n’est pas le cas. Le vertige peut ressembler au mal des transports. Les patients expliquent généralement qu’ils ont la sensation d’avoir la tête qui tourne. Vertige ne doit pas être confondu avec l’étourdissement.

Les catégories les plus courantes de vertige sont le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB), le vertige lié au syndrome (ou maladie de) Ménière ; et l’apparition subite d’un vertige aigu.

Le traitement dépend de la cause. Les traitements les plus courants incluent des médicaments spéciaux : les agents bloquants du système vestibulaire.

Le pronostic des troubles du vertige dépend de la cause. Les attaques soudaines de vertige aiguës durent généralement de 24 à 48 heures. Le syndrome de Ménière ne se guérit pas.

Causes

Il existe deux catégories de vertige. Le vertige périphérique intervient suite à un problème au niveau de l’oreille interne ou du nerf vestibulaire. Le nerf vestibulaire relie l’oreille interne au cerveau. Le vertige central intervient en cas de problème au niveau du cerveau, notamment du cervelet. Le cervelet est la partie du cerveau postérieur qui contrôle la coordination des mouvements et de l’équilibre.

Causes du vertige périphérique

Selon des recherches publiées dans le périodique Australian Family Physician, 93 pour cent des cas de vertige sont des vertiges périphériques dus à l’une des causes suivantes (Kuo et al., 2008) :

  • le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) : vertige provoqué par des changements spécifiques dans la position de la tête —il est dû à des calculs (calcium) flottant dans les canaux semi-circulaires de l’oreille ;
  • Syndrome (maladie) de Ménière : déséquilibre de l’oreille interne affectant le sens de l’équilibre et l’ouïe ;
  • vestibulopathie périphérique aiguë : inflammation de l’oreille interne se manifestant brusquement par un vertige intense.

Dans des cas rares, le vertige périphérique est dû à

  • une fistule périlymphatique : une communication anormale entre l’oreille moyenne et l’oreille interne ;
  • érosion par cholestéatome : érosion due à un kyste dans l’oreille interne ;
  • otosclérose : formation anormale d’un os dans l’oreille moyenne

Causes du vertige central

Les causes du vertige central sont notamment les suivantes :

  • un accident vasculaire cérébral ;
  • tumeur dans le cervelet ;
  • migraine ;
  • sclérose en plaques ;

Symptômes

Le vertige ressemble au mal des transports.

Symptômes des troubles associés au vertige :

  • nausées ;
  • vomissements ;
  • maux de tête ;
  • trébuchement pendant la marche.

Diagnostic

Le diagnostic des troubles associés au vertige dépend des aspects suivants :

  • si vous avez un vrai vertige ou pas ;
  • si la cause en est périphérique ou centrale ;
  • si des complications potentiellement mortelles sont présentes.

Les médecins sont susceptibles d’établir une distinction entre étourdissement et vertige en posant la question suivante : Est-ce que c’est ce qui vous entoure qui tourne, ou bien est-ce que c’est vous qui avez la tête qui tourne ? Si c’est le monde qui semble tourner, vous avez des vertiges. Si vous avez la tête qui tourne, vous éprouvez une sensation d’étourdissement.

Tests

Tests de détermination du type de vertige :

  • test du mouvement brusque de la tête (le patient regarde le nez du médecin pratiquant l’examen ; ce dernier effectue un brusque mouvement de la tête vers le côté et recherche un mouvement oculaire correct) ;
  • test de Romberg (le patient se tient debout les pieds réunis et les yeux ouverts ; il ferme ensuite les yeux et essaie de conserver son équilibre) ;
  • test de piétinement de Fukuda-Unterberger (il est demandé au patient de piétiner sur place les yeux fermés sans se balancer de part et d’autre).

Les tests d’imagerie des troubles associés au vertige incluent notamment :

  • tomodensitogramme ;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM) ;

Signes avertisseurs

Les signes avertisseurs de complications sérieuses incluent notamment :

  • un vertige soudain non affecté par le changement de position ;
  • vertige associé à des signes neurologiques tels qu’une ataxie sévère de la démarche et du tronc (manque de coordination musculaire) ;
  • vertige associé à la surdité et en l’absence d’antécédents de syndrome de Ménière.

Traitement

Le traitement dépend de la cause. Les agents de blocage vestibulaire sont le type de traitement le plus courant.

Les agents de blocage vestibulaire incluent notamment :

  • antihistaminiques (prométhazine, bétahistine)
  • benzodiazépines (diazepam, lorazepam)
  • antiémétique ou anti-vomitif (prochlorpérazine, métoclopramide)

Les traitements des causes spécifiques du vertige incluent notamment :

  • les attaques de vertiges aiguës : repos au lit, agents de blocage vestibulaire, médicaments antiémitiques
  • Vertige positionnel paroxystique bénin : Manœuvre de repositionnement d’Epley : un mouvement spécifique qui détache les cristaux de calcium et les dégage du canal auditif
  • Vestibulopathie périphérique aiguë : repos au lit, agents de blocage vestibulaires.
  • Syndrome (maladie) de Ménière : repos au lit, médicaments antiémitiques et agents de blocage vestibulaire

Risques

Les facteurs augmentant vos risques de troubles associés au vertige sont notamment les suivants :

  • pathologies cardiovasculaires (notamment chez les personnes âgées) ;
  • infection auriculaire (otite) récente (entraîne un déséquilibre de l’oreille interne) ;
  • antécédents de traumatisme crânien
  • Médicaments (antidépresseurs, antipsychotiques, etc.)

Pronostic

Le pronostic des troubles associés au vertige dépend de leur cause. Une vestibulopathie périphérique aiguë dure en règle générale de 24 à 48 heures Le syndrome (ou maladie) de Ménière ne se guérit pas. Seule une gestion des symptômes est réalisable.

Related Articles

Mycose cutanée et champignon chez l’homme et la femme

Irene

Mycose de la verge et du pénis chez l’homme

Irene

Mycose de la bouche chez l’homme et la femme

Irene