le-blog-indispensable.fr
Image default
Bien-être

La thérapie comportementale dialectique, on en a parlé hier !

La thérapie comportementale dialectique, on en a parlé hier !

Aujourd’hui, on va un peu parler de la fameuse la pleine conscience.

Que je considère comme pratique au quotidien, même si on ne souffre pas du trouble de borderline.

Thérapie comportementale dialectique : La pleine conscience…

C’est parti donc pour un autre tour sur la thérapie dialectique comportementale !

Thérapie comportementale dialectique : A quoi sert la pleine conscience ?

Comme je l’ai dit hier, il s’agit de se concentrer sur le présent.

De vivre les émotions ressenties au moment présent, sans le projeter au passé ni au futur.

Pourquoi ?

Parce qu’en ruminant ce qu’on a vécu, en refusant de lâcher prise, on amplifie la souffrance.

Et lorsqu’on ramène également les émotions négatives au futur, à ce qui pourrait arriver, on les alimente.

Bref, ce sont des souffrances inutiles.

Avec la pleine conscience proposée par la thérapie dialectique comportementale, on enlève deux tiers de la détresse émotionnelle !

Thérapie comportementale dialectique : Comment est-ce qu’on fait ?

Ce n’est pas difficile, vous verrez ! D’ailleurs, quand j’y pense, on le fait tous les jours !

Si, si ! On fait ordinairement des choses qui retiennent toute notre attention. Et ce sont souvent des choses simples !

Comme regarder la télé, faire la vaisselle ou prendre un bain….

Avez-vous remarqué qu’on les fait presque toujours sans nous en rendre compte ? Du coup, ça passe très vite !

Et c’est exactement le but de la thérapie comportementale dialectique. Faire passer les émotions négatives aussi vite que l’éclair !

Thérapie comportementale dialectique : Passons à la pratique…

Pour commencer, apprenez à vous concentrer sur un objet quelconque mais précis.

Isolez-vous dans une pièce où l’atmosphère est tamisée. Vous pouvez éteindre la lumière et allumez des bougies si vous voulez.

Après, installez-vous confortablement et fermez les yeux. Respirez profondément et régulièrement et détendez-vous.

Puis, visualisez l’objet de votre choix et décrivez-le à voix haute, de toutes les manières possibles.

Découvrez la « Technique de visualisation créatrice : Comment réussir une visualisation ? ».

Stockimages © freedigitalphotos.net

Recherches Populaires:

  • therapie pleine conscience pour soigner un comportement tpl

La thérapie dialectique comportementale ou TCD est le sujet que je vais aborder aujourd’hui.

Non, il ne s’agit pas d’un nouveau traitement du subconscient, très prisée en France ou ailleurs.

La TCD existe depuis un bout de temps. Qu’est-ce qu’elle traite ?

Thérapie dialectique comportementale (TCD) : Vous connaissez ?

Découvrez la thérapie dialectique comportementale…

Thérapie dialectique comportementale : L’histoire…

C’est une chercheuse en psychologie à l’Université de Washington, Marsha M. Linehan qui a créé la thérapie dialectique comportement ou TCD.

Il s’agit en fait d’une ramification de la TCC, que nous connaissons déjà très bien.

Développée pour soigner les troubles mentaux les plus ardus, elle est la thérapie de référence contre le trouble de personnalité borderline.

Son efficacité contre ce trouble n’est plus à prouver.

Parallèlement, elle est aussi utilisée pour soigner la dysthymie (trouble de l’humeur) ainsi que les comportements suicidaires (y compris l’automutilation).

Thérapie dialectique comportementale : Les outils…

On dit souvent que la TDC est une thérapie complète. Pour traiter les patients, elle utilise en effet deux outils principaux :

Ça consiste à amener le patient à « analyser » son problème et à le considérer sous plusieurs points de vue.

Le but : lui permettre de canaliser, de contrôler et de supporter les détresses émotionnelles intenses.

Ça consiste à retenir la concentration du patient sur le « présent », bref à vivre le moment présent.

Le but : lui apprendre à polariser ses émotions sans penser au passé (ce qui est arrivé) et au futur (ce qui adviendra).

Thérapie dialectique comportementale : Les objectifs…

La thérapie comportementale dialectique a pour objectif de :

  • Améliorer le comportement
  • Supprimer les inhibitions
  • Booster la motivation et permettre le changement
  • Définir de nouvelles potentialités normales
  • Favoriser les nouvelles possibilités du patient

Concrètement, l’objectif de la TDC est d’aider le patient à faire face à une détresse émotionnelle.

Et ainsi, à réduire les automutilations qu’elles soient suicidaires ou non-suicidaires.

Vous êtes confronté à ce problème ? Cet article peut vous aider : « S’automutiler : Qu’est-ce qu’il faut faire si votre enfant s’automutile ? ».

Related Articles

Soigner le bégaiement grâce à la puissance du subconscient ? Oui, c’est possible !

Irene

Respiration holotropique définition d’une technique pour revivre des émotions enfouies

Irene

Memoire emotionnelle : Oubliez…grâce à l’IMO !

Irene