le-blog-indispensable.fr
Image default
Vie Pratique

Playlist : les meilleures chansons de l’été made in France

Non,  » chansons de l’été  » ne signifie pas forcément  » importations musicales de l’été  » – encore qu’il en faille pour tous les goûts, en particulier en matière de musique. Donc, la chanson française n’a pas à rougir de ses chansons de l’été, surtout si l’on écoute les dix morceaux suivants :

Brigitte Bardot – La Madrague (1963)
BB était alors la plus belle femme du monde. Alors, quoi qu’elle chante, on aime.

Desireless – Voyage, Voyage (1987)
L’énorme tube de l’été 1987, qui fut, d’un point de vue strictement thermique, particulièrement chaud cette année-là…

François Deguelt – Le Ciel, Le Soleil Et La Mer (1962)
Un peu de douceur dans ce monde de fou.  » Le Ciel, Le Soleil Et La Mer  » de François Deguelt est à la chanson française ce que le Georgia de Louis Armstrong est à la chanson US.

Serge Gainsbourg – Sea, Sex And Sun (1977)
Même quand il se lance dans la  » bouffonnerie disco « , selon ses propres termes, Gainsbourg par hasard ou pas rasé nous produit un joli tube de l’été 1977.

Éric Charden – L’été s’ra Chaud (1979)
Avouons qu’avec ce tube, on frôle l’insolation…

Mort Shuman – Un Été De Porcelaine (BOF L’Hôtel de la plage) (1978)
Mort Shuman était déjà un habitué des chansons de l’été dès 1976 avec le titre  » Sorrow  » du film À nous les petites Anglaises. Il a récidivé avec ce classique du cinéma populaire qu’est L’Hôtel de la plage, également de Michel Lang.

Petula Clark – La Gadoue (1966)
Encore un titre de Gainsbourg qui aimait bien lui aussi les petites Anglaises. Oui, parfois en été, il pleut. Et les chansons de l’été en parlent.

Christophe – Aline (1965)
Attention, à cette époque Christophe ne portait pas encore la moustache, mais le talent était déjà là. Tube de l’été 65.

Pierre Perret – Les Jolies Colonies De Vacances (1966)
Pierre Perret, le dernier rempart contre l’oubli de l’argot, le p’tit frisé au nez retroussé, a notamment écrit l’un des tubes de l’été 1966 et un très, très joli morceau.

Les Négresses Vertes – Voilà L’été (1988)
Ce titre est une évidence. On a déjà envie de danser ! Alors vive les Négresses Vertes, vive la France, vive les chansons de l’été !

Related Articles

Usufruit : tout comprendre

Irene

Emploi d’un salarié à domicile : les avantages

Irene

Rencontre : Centiméo, la start-up qui « donne du sens aux centimes »

Irene