le-blog-indispensable.fr
Image default
Santé

Malocclusion des dents : définition, cause, symptômes, traitement

L’occlusion dentaire est la manière dont les dents entrent en contact et s’alignent. Dans l’idéal, les dents doivent tenir confortablement dans la bouche, et elles ne doivent ni se chevaucher, ni être espacées ou tordues. Les dents supérieures doivent recouvrir légèrement les dents inférieures, de façon que les pointes des molaires d’une mâchoire prennent place dans les condyles des molaires opposées.

Toute occlusion qui dévie de l’idéal est appelée malocclusion. Quand les dents sont mal alignées, elles ne peuvent pas assurer leurs fonctions vitales et causent parfois des problèmes de santé. L’alignement des dents supérieures est nécessaire pour ne pas se mordre les joues et les lèvres, et l’alignement des dents inférieures est nécessaire pour protéger la langue.

Quelques problèmes de malocclusion des dents : chevauchement des dents, dents mal alignées, articulé dentaire, surocclusion, sous-occlusion ou inocclusion.

Causes

Elles sont généralement héréditaires, c’est-à-dire transmises d’une génération à une autre. Les statistiques indiquent que seulement 30-40 % de la population possède des dents parfaitement alignées (Emerich et Wojtaszek-Slominska, 2010).

Bien que de nombreux cas de malocclusion soient héréditaires, certaines pathologies ou habitudes peuvent modifier la forme et la structure de la mâchoire, notamment :

  • bec de lièvre et fente palatine
  • utilisation de la tétine après l’âge de trois ans
  • utilisation prolongée du biberon pendant la jeune enfance
  • suçage du pouce pendant la jeune enfance
  • blessures résultant du mauvais alignement de la mâchoire
  • tumeurs dans la bouche ou la mâchoire
  • dents incluses ou anormalement formées
  • mauvais soins dentaires résultant en plombages, couronnes ou appareils orthodontiques mal installés

Symptômes

Selon sa classification, ils peuvent être subtils ou sévères. Symptômes fréquents de malocclusion :

  • mauvais alignement des dents
  • altération du visage
  • inconfort en mâchant ou en mordant
  • problèmes d’élocution, notamment développement d’un zézaiement
  • respiration buccale plutôt que nasale

Diagnostic et classification

Diagnostic et classification

Des examens dentaires de routine permettent généralement de diagnostiquer les malocclusions. Le dentiste examinera vos dents et pourra prendre des radiographies pour vérifier leur bon alignement. S’il détecte une malocclusion, elle sera classifiée en fonction de son type et de sa gravité. Il existe trois classes de malocclusion :

Classe 1

Quand les dents supérieures chevauchent les dents inférieures. L’occlusion est quasi normale, et le chevauchement n’est que léger. Ce type de malocclusion est le plus commun.

Classe 2

Présence d’une importante surocclusion. On parle ici de rétrognathie, c’est-à-dire que les dents et la mâchoire supérieures sont excessivement avancées par rapport à celles du bas.

Classe 3

Présence d’une importante sous-occlusion. On parle ici de prognathie, c’est-à-dire que les dents et la mâchoire supérieures sont excessivement reculées par rapport à celles du bas.

Traitement

La plupart des patients atteints d’une légère malocclusion n’auront pas besoin de traitement. En cas de malocclusion grave, en revanche, le dentiste pourra orienter le patient vers un orthodontiste. Selon le type de malocclusion, ce dernier recommandera divers traitements pouvant inclure :

  • appareil orthodontique pour corriger la position des dents
  • retrait de dents pour corriger un chevauchement
  • reformage, application de composite ou mise en place de couronnes
  • chirurgie pour reformer ou raccourcir la mâchoire
  • fils métalliques ou plaques pour stabiliser l’os de la mâchoire

Prévention

Étant donné que la majorité d’entre elles sont héréditaires, la prévention peut être difficile. Les parents de jeunes enfants doivent limiter l’utilisation de la tétine et du biberon pour aider à réduire les changements dans le développement de la mâchoire. Une détection précoce de la malocclusion peut limiter la durée du traitement nécessaire.

Long terme

Le traitement de la malocclusion dentaire chez l’enfant et l’adulte entraîne généralement la correction du problème. Un traitement précoce pendant l’enfance réduira la durée du traitement et le rendra plus économique.

On peut aussi obtenir de bons résultats chez l’adulte, mais le traitement sera souvent plus long et plus cher. Le traitement de la malocclusion entraîne parfois certaines complications, notamment :

  • caries dentaires
  • douleurs ou inconfort
  • irritation de la bouche par des appareils orthodontiques
  • difficulté à mâcher ou à parler pendant le traitement

Related Articles

Sténose de la valve aortique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mycose de la main chez l’homme et la femme

Irene

Symptômes de la mycose du gland chez l’homme

Irene