le-blog-indispensable.fr
Image default
Santé

Dosage de la protéinurie : définition, cause, symptômes, traitement

Le dosage de la protéinurie sert à mesurer la quantité de protéine dans les urines. Normalement, les personnes en bonne santé n’ont pas de protéine dans leur urine. Cependant, lorsque les reins ne fonctionnent pas correctement, il arrive que des protéines soient excétrées dans les urines. Des protéines peuvent également être présentes dans les urines si le sang contient un taux élevé de certaines protéines.

Une analyse d’urine pour identifier la présence éventuelle de protéine peut être effectuée sous la forme d’un échantillon aléatoire en une fois ou sur plusieurs échantillons recueillis sur une période de 24 heures. Le dosage de la protéinurie est également appelé test pour détecter la présence d’albumine dans les urines.

Motifs

Votre médecin pourra prescrire ce test s’il soupçonne que vous avez un problème au niveau des reins. Votre médecin pourra prescrire ce dosage pour voir si le problème réagit au traitement dans le cas où il s’agirait d’une maladie rénale. Ce dosage peut également être prescrit si vous présentez les symptômes d’une infection des voies urinaires ou dans le cadre d’une analyse d’urine de routine.

Une petite quantité de protéines dans les urines n’est généralement pas problématique. Cependant, si le taux de protéines dans les urines est élevé, ceci peut être un signe indicateur des problèmes suivants :

  • infection des voies urinaires
  • infection rénale
  • diabète
  • déshydratation
  • amylose (accumulation anormale des protéines dans les tissus)
  • médicaments conduisant à des dommages aux reins (comme les AINS, les agents antimicrobiens, les diurétiques et les médicaments utilisés pour la chimiothérapie)
  • hypertension (tension artérielle élevée)
  • prééclampsie
  • empoisonnement aux métaux lourds
  • polykystose rénale
  • insuffisance cardiaque congestive
  • glomérulonéphrite (maladie rénale causant des dommages aux reins)
  • lupus érythémateux disséminé (maladie auto-immune)
  • Syndrome de Goodpasture (maladie auto-immune)
  • myélomes multiples (type de cancer affectant la moelle osseuse)
  • cancer de la vessie ou tumeur

Certaines personnes courent un risque plus élevé de développer des problèmes rénaux. Votre médecin pourra vous prescrire un dosage de la protéinurie pour pouvoir détecter tout problème éventuel lié à vos reins si vous présentez un ou plusieurs facteurs de risque. Les facteurs de risque incluent :

  • avoir une maladie chronique comme du diabète ou de l’hypertension
  • avoir des antécédents familiaux d’une maladie rénale
  • être né aux États-Unis d’origine africaine, amérindienne ou hispanique, ou être un descendant d’une île du Pacifique
  • être en surcharge pondérale
  • être âgé

Préparation

Il est important que votre médecin connaisse tous les médicaments que vous prenez actuellement, y compris les médicaments en vente libre ou sur ordonnance. Certains médicaments peuvent affecter le niveau de protéines dans vos urines, de sorte que votre médecin pourra vous demander d’arrêter certains médicaments ou modifier votre dosage avant l’examen.

Exemples de médicaments qui affectent les niveaux de protéines dans les urines :

  • acétazolamide
  • antibiotiques (y compris aminoglucoside, céphalosporine, pénicilline, polymyxine B et sulfamide)
  • médicaments antifongiques (y compris amphotéricine B et griséofulvine)
  • lithium
  • pénicillamine (médicament utilisé pour traiter la polyarthrite rhumatoïde)
  • phénazopyridine (médicament utilisé pour les douleurs au niveau des voies urinaires)
  • salicylate (médicament utilisé pour traiter l’arthrite
  • tolbutamide (médicament pour le diabète)

Il est important de bien vous hydrater avant de faire une analyse de vos urines : il vous sera plus facile de remplir l’échantillon et vous éviterez ainsi d’être déshydraté, ce qui peut avoir une incidence sur les résultats.

Évitez de faire des exercices fatigants avant le dosage, car ceci peut également influencer votre taux de protéine dans les urines. Enfin, si vous avez eu une injection de liquide de contraste, il vous faudra attendre au moins trois jours avant de faire un dosage de la protéinurie. Le liquide de contraste utilisé pour le dosage est sécrété dans vos urines et peut affecter les résultats.

Intervention

L’une des manières d’évaluer le taux de protéine dans les urines est d’analyser un échantillon aléatoire unique. C’est également ce qu’on appelle un test rapide sur bandelette. Cet échantillon peut être relevé chez votre médecin, dans un laboratoire ou à la maison.

Le médecin vous donnera un récipient stérile avec un bouchon et une serviette ou un écouvillon pour nettoyer vos parties génitales. Pour commencer, lavez-vous les mains et retirez le bouchon du récipient. Ne touchez pas l’intérieur du récipient ou le bouchon avec vos doigts car ils pourraient contaminer l’échantillon.

Nettoyez la zone autour de l’urètre à l’aide d’une lingette ou d’un écouvillon. Ensuite, commencez à uriner dans les toilettes pendant quelques secondes. Bloquez votre flux urinaire, positionnez le récipient correctement et relâchez votre flux urinaire pour recueillir l’échantillon. Il est important que le récipient ne soit pas en contact avec votre corps car ceci pourrait contaminer l’échantillon. Votre échantillon doit contenir l’équivalent de 4 cuillères à soupe d’urine.

Lorsque vous avez terminé votre échantillon, vous pouvez continuer d’uriner dans les toilettes. Refermez le récipient à l’aide du bouchon prévu à cet effet et transmettez l’échantillon à votre médecin ou au laboratoire, selon le cas, en respectant les instructions qui vous ont été données. Si vous n’êtes pas en mesure de retourner l’échantillon dans l’heure qui suit votre urination, mettez l’échantillon au réfrigérateur.

Analyse des urines sur 24 heures

Une analyse sur une période de 24 heures peut être prescrite si la présence de protéines a été détectée dans votre échantillon aléatoire unique. Pour cet examen, le médecin ou le laboratoire vous confiera un grand récipient et plusieurs lingettes. Vous devrez commencer dès le matin. Cependant, la première urination du matin ne doit pas être recueillie dans le récipient. Vous devez néanmoins noter l’heure à laquelle vous avez eu votre première urination car elle marquera le début de la période de 24 heures.

Pendant les 24 heures suivantes, vous devrez uriner dans le récipient à chaque miction. Nettoyez bien l’urètre avant d’uriner et évitez tout contact entre le récipient et vos parties génitales. Entre chaque urination, mettez le récipient au réfrigérateur. Lorsque la période de 24 heures est terminée, suivez les instructions qui vous ont été données pour retourner l’échantillon.

Related Articles

Mycose.org | Portail de la mycose sans tabou !

Irene

Biopsie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Médicaments pour le psoriasis : définition, cause, symptômes, traitement

Irene