le-blog-indispensable.fr
Image default
Vie Pratique

Juillettistes vs Aoûtiens : un duel au soleil

Durant les vacances estivales, la France se divise en deux clans : les juillettistes d’un côté, les aoûtiens de l’autre, et au milieu, ce fameux week-end du chassé-croisé qui fait la une des journaux. Quelles différences marquent les deux groupes de vacanciers ? Choisissez votre camp !

D’après une étude du cabinet Protourisme, plus de 30 millions de Français envisagent de partir en vacances cet été. Comme chaque année, ils seront répartis en deux clans : ceux qui font leurs valises en juillet et ceux qui préfèrent le mois d’août. Evidemment, chaque groupe est persuadé de prendre ses vacances au meilleur moment et a des a priori sur l’autre, sur celui qui s’obstine à poser ses jours de congés durant le pire mois de l’été. Une gentille bataille éclate, faite de clichés contenant parfois une part de vérité.

Ainsi, il paraîtrait que les aoûtiens auraient une plus grande conscience professionnelle puisqu’ils prennent du repos lorsque l’activité économique tourne au ralenti. Les juillettistes, eux, font leurs valises quand leurs collègues bossent et reviennent quand tout est calme. Il faut avouer que c’est suspect !

Un sondage effectué en 2012 par le site Travelzoo révèle également que pour les juillettistes, les aoûtiens sont des aoûtiens parce qu’ils n’ont pas le choix. S’ils l’avaient, ils partiraient en juillet au lieu de « se retrouver collés-serrés sur les plages »… Logique ! De leur côté, les aoûtiens ne sont pas tendres non plus avec les juillettistes. Ils les considèrent soit comme des touristes anglais, soit comme « des gens qui se promènent en short à longueur de journée« . Mais ces clichés sont-ils fondés ?

Juillettistes et aoûtiens : les a priori sur chaque camp sont-il fondés ?

Si ces caricatures prêtent à sourire, elles expriment aussi une part de vérité. En effet, de nombreux salariés sont contraints de prendre leurs vacances en août parce que leur entreprise ferme. Il s’agit généralement d’ouvriers et d’employés, tandis que les cadres ont une plus grande liberté pour poser leurs congés.

Au mois de juillet, il y a plus de diversité dans les lieux de vacances et congés rime avec tranquillité. En août, les vacances sont davantage pensées pour les enfants : il fait plus souvent beau (enfin, normalement) et on part en famille à la plage. Voilà pourquoi il y a tant de monde sur le sable !

Concernant les prix, prendre ses vacances en juillet ou en août ne fait pas de grande différence pour le porte-monnaie. Ce qu’il faut faire pour réaliser de vraies économies, c’est partir au tout début ou en toute fin de saison, avant le 6 juillet ou après le 25 août. Ou alors, si c’est possible, faire ses valises en juin ou en septembre. Vous sortirez ainsi du clivage juillettistes/aoûtiens et vous regarderez d’un oeil amusé le journal télévisé, quand viendront les embouteillages du week-end du chassé-croisé !

Partager Tweeter Envoyer Partager

Related Articles

Comment emprunter sans apport ?

Irene

Qu’est-ce que le FMI ?

Irene

Que faut-il savoir sur le surendettement en 2014-2022 ?

Irene