le-blog-indispensable.fr
Image default
Santé

Est-ce qu’une seule greffe de cheveux suffit ?

Lorsque les hommes et les femmes perdent leurs cheveux, ils ont tendance à se tourner vers les points d’intérêt les plus courants en matière de prévention et de restauration capillaire. En général, ils étudient d’abord les remèdes naturels. Mais lorsqu’ils se rendent compte qu’ils sont en grande partie inutiles, ils consultent leur médecin de famille pour en savoir plus sur leur état et sur la façon d’y faire face. Cela conduit généralement à la consultation d’un chirurgien pour une greffe de cheveux. Mais on se demande parfois s’il faut réaliser une ou plusieurs greffes de cheveux ?

Une fois qu’un homme ou une femme souhaitant une restauration capillaire commencera sa recherche d’informations chirurgicales, il sera inondé de centaines d’images avant et après. Elles représentent les compétences et l’expertise d’innombrables cliniques rivalisant pour attirer leur attention. Il s’agit d’une présentation assez standard avec peu de variations. Une clinique montrera une photo d’un patient et de son état antérieur de perte de cheveux. Tout cela est suivie d’une image montrant son état actuel après une greffe de cheveux chirurgicale.

Tout commence par l’information

Lors d’une consultation pour une greffe de cheveux, les patients rencontreront le médecin responsable de la clinique. Quoi qu’il en soit, une présentation standard sera généralement donnée. Elle est conçue pour fournir un niveau d’éducation de base sur la clinique. Et la où les procédures qu’ils ont comme options. Habituellement, après réflexion, le patient décide de subir une intervention et la date est fixée. Ensuite, une intervention chirurgicale est pratiquée et le patient rentre chez lui pour se rétablir et attendre le résultat final. Mais une fois que le résultat final se manifestera, ce sera la fin du voyage de ce patient avec la chirurgie de greffe de cheveux ? La réponse est souvent « non ».

Ce que vous devez savoir de greffe de cheveux

L’un des faits sur la chirurgie de restauration capillaire est qu’une chirurgie n’est souvent pas la seule chirurgie qu’un patient subira au cours de sa vie. Cependant, il arrive tout aussi souvent que cette question ne soit pas discutée avec les patients au cours de leur consultation. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un patient qui subit une greffe de cheveux peut vouloir plus d’une intervention.

Perte de cheveux continue

La principale raison pour laquelle une intervention chirurgicale future pourrait être nécessaire est le risque de perte continue de cheveux causée par l’alopécie androgénétique . Ce qui devrait faire l’objet de discussions avec chaque patient atteint. La chirurgie de restauration capillaire n’empêche pas les cheveux naturels du patient de continuer à être sensibles aux causes de la perte de cheveux. C’est pourquoi les traitements non chirurgicaux doivent être considérés en premier ou en conjonction avec la chirurgie. Cela se situe dans un effort pour stabiliser la chute des cheveux. Si ce n’est pas le cas, le grand résultat obtenu peut nécessiter une intervention chirurgicale à l’avenir pour maintenir son aspect esthétique optimal. C’est le cas même avec la meilleure transplantation capillaire.

La désinformation

greffe de cheveux

La clinique a une responsabilité envers le patient en ce qui concerne l’éducation et l’établissement d’attentes appropriées. Mais ce n’est pas toujours ainsi que la consultation se déroule. Par exemple, les chirurgiens de greffe capillaire s’efforcent rarement d’atteindre ou peuvent rarement atteindre le même niveau de densité que celui que la nature leur donnait autrefois. Car plus il y a de perte de cheveux, moins il y a de cheveux permanents à redistribuer aux zones de cheveux perdus. Ce dernier fait signifie que même si vous étiez prêt à payer pour le même niveau de densité, il n’y a pas assez de cheveux dans la zone donneuse pour y parvenir.

La bonne nouvelle est qu’il n’est pas nécessaire d’atteindre le même niveau de densité pour obtenir d’excellents résultats cosmétiques. Néanmoins, les cliniques devraient s’efforcer de s’assurer que le patient est parfaitement au courant de l’intervention. Elles doivent aussi vous renseigner sur les limites de densité en fonction du nombre de cheveux disponibles chez le donneur et de votre type de perte de cheveux lorsque vous envisagez d’atteindre un résultat particulier lors d’une greffe de cheveux.

Related Articles

Un taxi conventionné, idéal pour les déplacements médical

Tamby

La poudre de propolis, qu’est-ce ?

Claude