le-blog-indispensable.fr
Image default
Immobilier

Acheter pour louer, quelle défiscalisation ?

Notez cet article

Vous recherchez un placement pour faire fructifier vos économies ? Pensez à l’investissement locatif qui vous fera bénéficier de différentes mesures de défiscalisation.

Un excellent moyen pour se prémunir des aléas de la vie

Un investissement locatif vous permet de vous constituer un patrimoine. Cela vous donne aussi la possibilité de sécuriser votre avenir, ne serait-ce que pour la garantie d’avoir un toit au-dessus de votre tête. Un tel investissement est également idéal pour compléter votre pension de retraite et vous permet de venir en aide à des proches en cas de difficulté. Tout cela fait de ce placement une valeur-refuge dans un contexte caractérisé par des crises financières et d’embauche.

Généralement, les biens immobiliers prennent de la valeur sur le long terme, ce qui ne veut cependant pas dire que tous les investissements immobiliers sont avantageux. En effet, des précautions sont toujours de mise en matière de localisation géographique du bien, de qualité de la construction ou d’équipements d’isolation thermique et sonore. Il faut également se pencher sur le cadre fiscal et juridique de l’opération en envisageant les différents cas de figure possibles.

Un investissement locatif pour payer moins d’impôts

Des dispositifs de défiscalisation sont accessibles aux contribuables qui choisissent de mettre en location leur bien. La loi Pinel, qui concerne les logements neufs ou état futur d’achèvement, leur permet d’optimiser leur fiscalité. Son application dépend de la situation géographique du bien qui doit se trouver dans une commune où la demande est très forte. Le bien doit être mis en location en tant que résidence principale durant les six premières années suivant l’acquisition. Des plafonds de loyer et de revenus du foyer fiscal du locataire sont également mis en place.

Autre dispositif de défiscalisation qui s’offre aux investisseurs, la loi Malraux vise à favoriser la rénovation des biens immobiliers vétustes destinés à la location. Le propriétaire bénéficie d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 30% du coût total des travaux qui ne doit pas excéder 100 000 euros. La démolition et la reconstruction sont exclues. La durée de location minimale est de six ans, et le logement doit se trouver dans des zones bien définies.